FR EN
© Inventer le Grand Paris
Télécharger la version PDF

Séminaire IGP 2021/2022 (3) : Photographier le Grand Paris Les visions de la construction métropolitaine

par IGP

Photographier le Grand Paris

Les visions de la construction métropolitaine

 

 

Vue extérieure de la Tour Pleyel, photographie Établissements Henri Baranger

Archives départementales de la Seine-Saint-Denis, date inconnue

Jeudi 21 octobre 2021, 9h00-18h00

École des Ponts ParisTech

Salle Prony 012

Cité Descartes : accès au 12 boulevard Copernic, 77455 Champs-sur-Marne

https://www.ecoledesponts.fr/venir-lecole

 

 Inscription obligatoire via le formulaire ci-dessous:

※Formulaire de l’inscription※

 

Conception et coordination scientifique

Raphaële Bertho, Sonia Keravel, Frédéric Pousin, Nathalie Roseau

 

 

Dans la perspective d’une contribution à l’histoire visuelle de l’aménagement des métropoles, le collectif Inventer le Grand Paris a initié un cycle de séminaires portant sur la photographie des territoires métropolitains en s’intéressant à divers corpus et à leur constitution. Une première journée d’études s’est tenue le 6 octobre 2020. Consacrée au rapport entre photographie et Grand Paris, elle a permis de revenir sur un panel d’expériences en cours, qui font ou non l’objet de commandes, et sont autant de regards sur les situations contemporaines dont il est essentiel de saisir les contextes, les cadres, les usages. Ces productions constituent à leur tour des fonds photographiques au même titre que l’ont été d’autres commandes et expérimentations qu’il nous a semblé important d’interroger à travers un retour sur divers moments de l’aménagement et des visions photographiques qui les ont accompagnés. Là encore, l’appel aux artistes ou à des auteurs plus anonymes, les moteurs des commandes et leur institutionnalisation, les regards portés et l’usage qui en est fait dans les politiques urbaines, la manière dont se publient ces visions, dans des registres techniques, politiques ou médiatiques, sont autant de questions qui nourrissent et complètent la lecture de l’histoire de l’aménagement du Grand Paris. Avec ces visions du Grand Paris qui se sont déposées et sédimentées, les fonds qui apparaissent constituent enfin des corpus qui documentent l’histoire des villes et de ses métamorphoses et soulèvent des questions relatives aux archives métropolitaines.

 

Le deuxième acte de ce cycle se traduit par une nouvelle journée d’études qui aura lieu le 21 octobre 2021. Consacrée aux liens entre photographie, aménagement et archive, elle propose, par l’approfondissement et le déplacement, de poursuivre l’exploration des commandes et productions photographiques qui ont accompagné et documenté la construction du Grand Paris en les confrontant d’une part à des expériences internationales d’invention de visions métropolitaines et d’autre part aux pratiques de constitution et de conservation des archives photographiques qui témoignent de la fabrique métropolitaine au XXème siècle. De quelle façon la photographie documente-t-elle les changements à l’œuvre ? Comment matérialise-t-elle le surgissement des objets qui les travaillent ? Nous nous attacherons dans une première session aux décennies 1960-1970 pour saisir les mutations croisées des paysages métropolitains et des regards photographiques. Dans une seconde session, nous interrogerons la place de la photographie dans les fonds d’archives urbaines et métropolitaines. Comment les photographies arrivent-elles ? Y sont-elles valorisées et comment ? L’urbain ou le métropolitain tiennent-ils une place particulière au sein des archives photographiques ? Quels dialogues entre centres d’archives photographiques et urbaines ?

 

À travers les recherches qu’ils mènent sur des corpus et expériences spécifiques, des chercheurs spécialistes de l’histoire de la photographie, de l’histoire de l’urbanisme et du paysage, dialogueront avec des responsables de fonds constitués dans la perspective d’une patrimonialisation de la photographie des villes et des territoires.

 

 

Groupe transversal de recherche Inventer le Grand Paris (LabEx Futurs Urbains)

Laurence Bassières (Ensa La Villette, Ipraus-Ausser), Emmanuel Bellanger (CNRS, CHS), Frédéric Bertrand (ENSAPB, Ipraus-Ausser), Florence Bourillon (UPEC, CRHEC), Laurent Coudroy de Lille (UPEC, Lab Urba), Cédric Feriel (Rennes 2, TEMPORA), Beatriz Fernandez Agueda (EHESS, Géographie-Cités), Corinne Jaquand (ENSAPB, Ipraus-Ausser), André Lortie (ENSAPB, Ipraus-Ausser), Yoko Mizuma (ingénieure d’étude, LATTS, Labex Futurs Urbains), Clément Orillard (UPEC, Lab Urba), Alessandro Panzeri (ENSAL, Laure, LATTS) Frédéric Pousin (ENSAPB, Ipraus- Ausser), Nathalie Roseau (ENPC, LATTS), Loïc Vadelorge (UPEM, ACP).

 

Contacts : Raphaële Bertho (raphaele.bertho@gmail.com) ; Sonia Keravel (s.keravel@ecole-paysage.fr) ; Frédéric Pousin (frederic.pousin@wanadoo.fr) ; Nathalie Roseau (nathalie.roseau@enpc.fr)

 

 

 

Programme de la journée

 

 

9h00-9h15

Accueil et café

 

9h15-9h45

Introduction scientifique

Raphaële Bertho (Université de Tours), Sonia Keravel (ENSP Versailles), Frédéric Pousin (ENSA Paris Belleville), Nathalie Roseau (École des Ponts ParisTech)

 

 

10h00-13h00

Objets métropolitains et invention de regards photographiques

 

Introduction et modération : Raphaële Bertho et Nathalie Roseau

Cette première session s’attachera à mettre en relief les temporalités croisées des changements urbains et photographiques, à travers l’émergence d’objets métropolitains et de regards qui transforment la perception, le paysage, la structure des villes. À travers des expériences européennes et nord-américaines, les communications reviendront sur les décennies 1960-1970 et la transition qui s’opère dans la documentation photographique des bouleversements urbains qui travaillent cette période d’intense bouleversement des échelles et des environnements, ses cadres, ses pratiques, ses usages sa diffusion. Entre commandes institutionnelles et programmes nationaux, comment s’initient les projets et que traduisent ces campagnes ? Quel rôle occupe la photographie d’auteur ? Quels sont les usages et les diffusions des productions réalisées ? En quoi participent-elles d’un renouvellement des visions métropolitaines ?

 

Raphaële Bertho et Nathalie Roseau

Archéologie croisée d’un imaginaire photographique

L’exemple du boulevard périphérique à Paris

 

Mark Rice, St John Fisher College, Rochester NY (en retransmission)

Picturing the Changing American City in the 1970s

Photography from the NEA Photography Surveys and the EPA Documerica Project

 

André Lortie, ENSA Paris Belleville

Les années 60, Montréal voit grand

 

Antonello Frongia, Università degli studi Roma 3

Constructing the Image of the First Italian Metropolis

Urban Photography in Milan in the 1960s and 70s

 

Discussion

 

 

13h00-14h30

Déjeuner libre

 

14h30-17h30

Table ronde : Visions métropolitaines et archives

 

Introduction et modération : Sonia Keravel et Frédéric Pousin

Cette deuxième session prendra la forme d’une table ronde consacrée à l’émergence de la question photographique dans les fonds d’archives urbaines et métropolitaines. Les responsables de centres d’archives de différentes institutions seront invités à présenter leurs fonds photographiques documentant les changements métropolitains. La discussion portera sur ce que donnent à voir ces archives, quelle(s) vision(s) de la métropole. Souvent les photographies ne sont pas répertoriées en tant que telles, elles sont plutôt rattachées à des fonds de concepteurs ou à des chantiers particuliers. La manière de classer, d’organiser ces photos pourra être discutée ainsi que les politiques d’acquisition des fonds. Comment les photographies arrivent-elles dans les centres d’archives ? Les institutions passent-elles commande à des photographes ? Cette table ronde permettra une confrontation des différentes approches et pourra aussi faire émerger des fonds photographiques peu connus et décalés par rapport aux fonds qui sont toujours mis en avant (la Datar, le MRU, etc.). Comment faire connaître d’autres fonds au public ? La valorisation des fonds passe certainement par un rapprochement entre chercheurs, commissaires d’expositions et archivistes. Cette table ronde veut initier un dialogue et une meilleure interconnaissance entre ces professions.

 

Anne-Sophie Lienhard, Archives nationales

La ‘’propagande’’ du Grand Paris dans le fonds de la photothèque du Tourisme conservée aux Archives nationales (1940-1970)

 

Maxime Courban, Archives départementales de la Seine-Saint-Denis

Les fonds photographiques aux Archives départementales

 

Anthony Rigault, Archives départementales des Yvelines

Les apports des paysagistes : quel apport pour l’histoire ?

 

Martien de Vletter, CCA Montréal

Présentation des collections du Centre Canadien d’Architecture (Montréal)

 

Ursula Wieser, CIVA Bruxelles

Présentation des collections du Centre International pour la Ville, l’Architecture et le Paysage (Bruxelles)

 

Discussion

 

17h45

Clôture de la journée