FR EN
© Inventer le Grand Paris

Les paysages du Grand Paris

Ce premier séminaire propose de reconsidérer l’aménagement régional du Grand Paris en privilégiant l’entrée par le paysage. La question du paysage nécessite d’abord de s'intéresser aux professions, en comprenant en particulier la manière dont les paysagistes interviennent dans les plans à l'échelle régionale. D’un point de vue épistémologique, il s’agit ensuite de considérer les notions de paysage, d’échelle, d’espace public et de nature comme des constructions historiques et sociales que nous souhaitons interroger dans les relations aux champs disciplinaires auxquels elles se rattachent. La perspective du paysage permet enfin de revenir sur les instruments de l’aménagement et en particulier sur la question du plan comme mode de représentation et comme processus de réalisation.

Scientific Organization : Frédéric Pousin et Nathalie Roseau

Ecole nationale supérieure d’architecture Paris Belleville
Jeudi 20 décembre 2018 : 9h-13h30

Summary

La dimension paysagère du Plan d’Aménagement de la Région Parisienne de Henri Prost, (1928-1934). Influences et dispositifs multi-scalaires

par Laurent Hodebert

Grand urbaniste et pionnier français de la discipline au début du XXe siècle, Henri Prost aborde la question du paysage de plusieurs manières. On peut dire qu’il a été fortement influencé par les réflexions de JCN Forestier sur le système de parc. Mais ce sont aussi certainement ses différentes expériences qui ont façonnées son approche du paysage, à partir de son séjour à la villa Médicis à Rome, suivi par…

Marne-la-Vallée, une ville nouvelle héritée de l’histoire

par Julien Laborde

Construite sous l’impulsion du Schéma Directeur d’Aménagement et d’Urbanisme de la Région Parisienne de 1965 qui prévoyait la création de 5 villes nouvelles à la périphérie de Paris, Marne-la-Vallée, la plus grande des ville-nouvelles (elle regroupe 26 communes, sur trois départements) doit sa naissance à la volonté d’un pouvoir central, délimitant un périmètre qui englobe d’un trait aussi bien d’anciens bourgs que des forêts, des terres agricoles, des parcs historiques… Prenant…

L’approche planificatrice de Jacques Sgard : références et réalisations

par Sonia Keravel

En 1954, Jacques Sgard, jeune paysagiste et urbaniste, effectue un stage de six mois en Hollande auprès du professeur Bijhouwer à l’université de Wageningen. Là, il découvre une très grande différence avec les pratiques d’urbanisme et de paysage en France à la même époque où l’on ne parlait pas encore d’aménagement du territoire mais de reconstruction et pas encore de paysage mais d’espaces verts. Cette expérience de quelques mois en…

Outils de projet ou de patrimonialisation ? Gestion nationale et appropriations locales des Atlas de paysage en Ile-de-France

par Sandra Parvu

Divers ministères se sont partagés au fil des années la mission de protéger le paysage pour le mettre en valeur ou en projet. Bernard Barraqué décrit son rapport Le paysage et l’administration (1980) comme une façon de retracer l’histoire du paysage entre les ministères de l’Equipement, des Affaires culturelles, de l’Agriculture et de l’Environnement (entretien, 2018). Ces déplacements appartiennent non seulement à l’histoire de l’administration française, mais ils reflètent également l’évolution de…

Démarches de stratégies paysagères, exemples en région Ile-de-France

par Bertrand Folléa

Et si, en étant consubstantiellement marginale, l’approche paysagère prenait un caractère paradoxalement central? C’est la perspective que nous essaierons de tracer, en nous appuyant sur des expériences vécues en Ile-de-France depuis près de trente ans et liées à la planification. En étant par essence relationnel, le paysage s’intéresse davantage aux coutures, aux franges et aux limites qu’aux espaces eux-mêmes. Ce tropisme vers les interfaces, lieux de transitions douces ou violentes, de coutures…