© Inventer le Grand Paris

Humanités numériques et histoire du Grand Paris. Vidéos de la journée d’études du 14 septembre 2017

par IGP

Français

Le jeudi 14 septembre 2017, le Groupe transversal du Labex Futurs Urbains « Usages de l’histoire et devenirs urbains », auquel participent les chercheurs du projet « Inventer le Grand Paris », a organisé une journée d’étude « Humanités numériques et histoire du Grand Paris ». Cet événement s’est inscrit dans le cadre de la Labex Week 2017.


Le jeudi 14 septembre 2017, le Groupe transversal du Labex Futurs Urbains « Usages de l’histoire et devenirs urbains », auquel participent les chercheurs du projet « Inventer le Grand Paris », a organisé une journée d’étude « Humanités numériques et histoire du Grand Paris » (voir le programme). Cet événement s’est inscrit dans le cadre de la Labex Week 2017.

Programmée à la suite de la création du site « Inventer le Grand Paris », cette rencontre visait à nourrir une réflexion et partager un « work in progress » avec d’autres chercheurs approchant l’histoire du Grand Paris ou, plus largement, des métropoles, par les humanités numériques.

Retrouvez les interventions filmées dans 5 vidéos montées par le Campus numérique de l’Upem.

Appréhender le Grand Paris aujourd’hui

Présentation de la journée : Nathalie Roseau (LATTS/ENPC), Loïc Vadelorge (ACP/UPEM), Cédric Feriel (ACP/Labex Futurs Urbains).
Première session portant sur les moyens de traduire le Grand Paris tel qu’il est vécu au début du XXIe siècle. Intervenants : Stephen Sawyer (American University of Paris) ; Franca Malversi (CAUE Val-de-Marne).

Mesurer le Grand Paris dans la longue durée

Présidée par Florence Bourillon (CRHEC/UPEC). La session propose une lecture de l’existence d’un Grand Paris avant le XXe siècle pris jusqu’ici comme référence des travaux de groupe IGP. Si l’ouverture vers le XIXe siècle offerte par Alexandre Frondizi (CHSP/Sciences-Po), Paul Lecat (ACP/UPEM) et Pol-Alain Nedelec (architecte DE) constitue déjà un nouveau regard, la présentation de Boris Bove (HPSS/Paris 8) ouvre le sujet jusqu’à la période des XIII-XVe siècles.

Restituer l’histoire des territoires du Grand Paris

Présidée par Sébastien Poublanc (Labex Structuration des Mondes Sociaux), la session interroge l’articulation des échelons dans l’histoire métropolitaine. Trop souvent en effet, le « Grand Paris » n’est perçu qu’à partir des grands plans et des impulsions politiques. Or, l’histoire métropolitaine est aussi l’assemblage d’histoires locales (Etienne Faisant, Labex Les passés dans le présent ; Hilaire Multon, musée d’Archéologie nationale de Saint-Germain-en-Laye) et sensibles (Mylène Pardoen, CNRS/ISH Lyon), dont il faut aussi « inventer » la valorisation au sein d’une histoire plus large.

Penser la transmission de la mémoire des villes

Présidée par Carola Hein (TU Delft), la session met en perspective deux projets actuels d’histoire des métropoles portée à grande échelle : Paris Time Machine présenté par Jean-Luc Pinol (LAHRA/ ENS Lyon) et OpenJerusalem présenté par Vincent Lemire (ACP, ERC Open Jerusalem). À métropoles différentes, questionnement différents et donc usages différents du numérique ?

Table-ronde : Arpenter le temps et les paysages

Proposée par Emmanuel Bellanger (CHS/CNRS) et André Lortie (Ipraus/ensaPB) avec la participation de Nicolas Tixier (BazarUrbain), Catherine Blain (Les Promenades Urbaines), Jens Denissen (Bruit du frigo) et Bruno Malinverno (Orléans métropole).