© S. Rouelle / Mairie de Paris-Comité d’histoire de la Ville de Paris

1919 – 1944

Le déclassement des fortifications et l’annexion de la zone non aedificandi, relancent dans l’Entre-deux-Guerres, la planification cette fois-ci à l’échelle régionale de l’agglomération. En 1934 l’architecte Henri Prost et les services de la direction de l’extension de Paris achèvent, pour le compte du Comité supérieur d’aménagement de la Région parisienne (CSARP) institué en 1928, le Plan d’aménagement de la région parisienne (PARP), premier document d’urbanisme officiel à afficher l’ambition d’organiser la croissance de la région capitale « et non de l’étendre davantage ». Opposable jusque dans les années 1960, le PARP explore des dispositifs innovants comme le zonage ou les « autostrades » et leur insertion paysagère. Avec la réalisation du Plan Prost, Paris participe d’un mouvement global de planification métropolitaine qui touche non seulement les grandes capitales (Amsterdam, Moscou, New York,…) mais aussi les mondes coloniaux et les villes « moyennes » ou « émergentes ».

Actes du colloque des 4 et 5 décembre 2014
Auditorium du Petit Palais

Bientôt disponible...