© Wikimedia Commons

Contribuer à « Inventer le Grand Paris »

Inventer le Grand Paris/Histoire croisée des métropoles est ouvert à de nouveaux contributeurs dont les recherches portent sur l’histoire de l’aménagement du Grand Paris ou offrent des regards sur l’aménagement d’autres métropoles, venant tant des champs de l’architecture, de l’urbanisme, de l’histoire, de la géographie ou plus largement des sciences sociales.

Le collectif examinera ainsi des propositions portant soit spécifiquement sur un terrain du Grand Paris, soit sur une autre métropole française ou internationale, soit enfin une étude comparative nationale ou internationale. Les auteurs peuvent à tout moment proposer un article, tant qu’il s’inscrit dans l’esprit du projet scientifique d’Inventer le Grand Paris et dans l’une des catégories de contributions. La période privilégiée est celle du xxe siècle et du début du xxie siècle. Le collectif est néanmoins ouvert à l’examen de contributions portant sur le xixe siècle ou d’autres périodes ou durées historiques.

Les articles sont soumis en exclusivité à Inventer le Grand Paris sous forme électronique (.doc) à l’adresse . Ils peuvent être rédigés en français ou en anglais.

Quelle que soit la catégorie de la contribution, les auteurs enverront avec leur proposition une page d’accompagnement sur un fichier distinct mentionnant le titre de l’article, le nom du ou des auteurs, les appartenances institutionnelles, une adresse mail et un numéro de téléphone. Le fichier de la contribution ne comportera pas de nom d’auteur et respectera les normes générales de présentation.

Les propositions seront évaluées anonymement par le Comité de lecture d’Inventer le Grand Paris qui pourra, le cas échéant, accepter la contribution telle quelle, demander des modifications mineures, demander des modifications majeures, ou rejeter la proposition en motivant son refus.

Catégorie de contributions

Panorama(s) historique(s)

La section vise à publier des travaux achevés constituant des synthèses significatives sur l’aménagement du Grand Paris, d’une autre métropole nationale ou internationale, ou enfin offrant une lecture croisée. Publiées à la suite des actes des colloques, les contributions permettent d’approfondir la construction d’un savoir scientifique sur les temporalités de l’aménagement des métropoles. La capacité à ouvrir ou à renouveler les perspectives de recherche sera appréciée. Les contributions peuvent porter sur l’histoire des plans d’aménagement, des opérations, des réseaux nationaux ou internationaux, des acteurs, des territoires, etc.

Les contributions ne dépassent pas 60 000 signes (titre, texte, notes, bibliographie inclus), s’appuient sur un appareil critique solide et proposent des illustrations choisies avec soin. Le texte peut avoir une double hiérarchie de titres (titres de parties, sous-titres).

Chantiers de recherche

La section ‘chantiers de recherche’ vise à rendre visibles l’actualité et la diversité des travaux sur l’histoire du Grand Paris et, de manière plus large, des métropoles. De ce point de vue, elle accepte des billets courts (annonce de manifestation scientifique, parution, exposition) ; des carnets de recherche ; des articles programmatiques ou des contributions dont les conclusions ne sont encore que partielles et pourront être affinées ultérieurement. Il s’agit donc de montrer le caractère vivant et en construction des savoirs scientifiques sur l’histoire de l’aménagement des métropoles.

Les contributions ne dépassent pas 15.000 signes (titre, texte, notes, bibliographie inclus), proposent un appareil critique et des illustrations. Le texte n’a qu’une seule hiérarchie de titres (titres de parties).

Les billets sont limités à 4.000 signes et proposent au moins une illustration.

Normes générales de présentation

Page d’accompagnement

La page d’accompagnement, sur un fichier distinct, mentionne le titre de l’article, le nom du ou des auteurs, les appartenances institutionnelles, une adresse mail et un numéro de téléphone.

Texte

Le manuscrit est présenté sur un fichier électronique (.doc) en Times New Roman 12 interligne 1,5. Les majuscules sont accentuées. Les sigles et acronymes sont développés lors de leur première mention. Les citations longues font l’objet de paragraphes distincts. La hiérarchie des titres dépend de la catégorie pour laquelle l’article est soumis (voir ci-dessus).

Citations

Dans les articles, les renvois aux ouvrages ne font pas l’objet de notes de bas de page mais figurent entre parenthèses dans le corpus du texte : (Fourcaut 1988 : 210-212).

La bibliographie est classée par ordre alphabétique de nom d’auteur et est donnée en fin d’article. Les prénoms sont donnés en entier.

Normes à respecter :

Bellanger Emmanuel, Girault Jacques (dir.). 2008. Villes en banlieues. Personnel communal, élus locaux et politiques urbaines en banlieue parisienne au xxe siècle, Paris, Créaphis.

Fourcaut Annie. 1996 [1988]. Un siècle de banlieue parisienne (1859-1964), Guide de recherche, Paris, L’Harmattan.

Hartmut Frank. 1995. « Paris dans la tête : architecture urbaine en Allemagne après 1900 », in André Lortie (dir.), Paris s’exporte. Architecture ou modèle d’architectes, Paris, Picard, Editions du Pavillon de l’Arsenal.

Hein Carola. 2014. « The exchange of planning ideas from Europe to the USA after the Second World War : introductory thoughts and a call for further research », Planning Perspectives, vol. 29, n° 2 : 143-151.

Le Goullon Gwenaelle. 2010. « Les grands ensembles en France : genèse d’une politique publique(1945-1962) », thèse d’histoire, Université de Paris 1.

Notes

Les notes sont numérotées en continu. Elles sont réservées aux commentaires et aux références non bibliographiques. Leur volume est réduit mais peut être plus important pour les contributions de la catégorie « panorama(s) historique(s) ». Dans tous les cas, le volume des notes n’excédera pas 20% du volume total de l’article.

Illustrations

Les auteurs fournissent des photographies en format numérique (JPEG) d’aussi bonne définition que possible et précisent dans le titre du fichier le rang de l’illustration (ex : illustration1.jpg). Les graphiques et tableaux sont envoyés sur des fichiers distincts, leur titre précise aussi leur rang (ex : tableau1.xls).

La légende et la référence d’origine sont précisées dans une liste des illustrations placées en fin d’article.

Les auteurs fournissent des illustrations libres de droits ou pour lesquelles ils ont obtenus les droits de diffusion. Les éventuels frais de diffusion sont, le cas échéant, à la charge de l’auteur.